Quelques secondes, tome 1 : Colin & Hunter de Séverine Balavoine

vendredi 18 juin 2021


Éditeur : Bookmark - Collection Reines-Beaux
Broché : 224 pages
Sortie : 13 janvier 2020
Prix : 15€00
Où trouver Séverine Balavoine : Twitter / Facebook / Instagram

Colin a cessé de vivre pour lui le jour où un drame est venu bouleverser sa famille. Du jour au lendemain, il abandonne ses études pour s’occuper de sa famille et trouve un travail dans une petite boutique de musique. Mais ce n’est pas une vie pour un jeune de son âge. Ses proches décident de lui faire comprendre qu’il doit penser un peu à lui.
Colin décide de les écouter et de prendre son indépendance. Alors qu’il se reconstruit peu à peu, une rencontre imprévue va changer sa vie en quelques secondes. Hunter, un boulanger bien dans ses baskets, va s’immiscer dans son quotidien et lui montrer que l’amour peut surgir n’importe où et prendre un visage inattendu.
Colin va devoir comprendre et accepter cette nouvelle attirance s’il veut être de nouveau heureux.

En visionnant les vidéos sur YouTube du « Love Is love Reading challenge », j’ai eu très envie de lire une petite romance M/M. Il fut un temps, j’en lisais beaucoup, mais depuis quelques années, j’avais un peu laissé ce genre de côté. En me promenant sur Instagram au même moment, je suis tombé sur une storie mettant en avant un titre M/M en promotion. J’y ai vu comme un signe et je suis allé l’acheter.

À peine reçu, je me suis lancé dans la lecture de celui-ci et dès le premier chapitre, je ne vous le cache pas, j’ai été séduit. Nous suivons Colin, un personnage auquel je me suis, tout de suite attaché. Colin à 25 ans et il vit chez son beau-père avec ses frères et ses sœurs. Très vite, on apprend qu’il n’a pas hésité à mettre sa vie entre parenthèses deux ans auparavant à la suite du décès de sa mère. Il a abandonné ses études et il est revenu s’installer dans sa maison d’enfance afin de prêter main forte à son beau-père. Au début du roman, celui-ci lui fait comprendre qu’il est temps qu’il reprenne enfin le cours de sa vie et ils finissent par se mettre d’accord sur le fait que Colin parte afin de reprendre son indépendance.

Comment ne pas s’attacher à Colin ? Je l’ai trouvé tellement courageux, adorable... Le fait qu’il n’est pas hésité à se sacrifier pour le bien de sa famille m’a profondément touché. Seulement, en faisant cela, il a enfuit beaucoup de choses qui ne vont pas tarder à ressurgir. Déjà, une rencontre va fortement le déstabiliser et c’est à partir de cet événement que Colin va s’émanciper de beaucoup de choses. En se rendant dans un PUB avec ses amis, Il va demander à la table d’à cotés s’il peut emprunter la chaise vide et son regard va croiser celui de Hunter. C’est le coup de foudre…

Colin ne s’est jamais « senti » homosexuel, il était même en couple avec une femme au moment du décès de sa maman. De ce fait, il va avoir une phase où il va essayer de se comprendre. J’ai vraiment apprécié la façon dont l’autrice, Séverine Balavoine amène cela. En effet, de mon point de vue, je pense que l’on aurait pu très vite tomber dans quelque chose de caricatural, mais ça ne fût absolument pas le cas. Les questions que se pose Colin m’ont semblés pertinentes. Je dis bien semblé, car je ne suis jamais passé par ce genre de questionnement pour ma part. J’ai trouvé malgré tout ses actions et questions cohérentes. Cela m’a encore plus donné l’occasion de m’attacher à lui. Puis, il est vrai que j’ai également beaucoup aimé ses petites manies et sa passion pour la tarte au flan (je ne pourrais plus jamais voir une tarte au flan sans penser à lui d’ailleurs).

Tout au long de notre lecture, on se retrouve dans la tête de Colin (point de vue interne – première personne du singulier) et il est vrai que j’ai parfois un peu regretté le fait que ce roman ne soit pas à deux voix. J’ai apprécié Hunter, mais je ne savais pas vraiment le cerner. D’un sens, je me dis que c’était finalement une bonne idée, puisqu’on se retrouve aussi perdu que Colin, mais d’un autre, j’ai trouvé ça parfois un peu trop frustrant. Parce que oui, déjà le fait que Colin éprouve une forte attraction pour un homme n’est pas une chose « facile » pour lui, mais quand en plus, cet homme est un couple, cela ajoute des complications en plus.

Bon, j’ai juste un petit bémol tout de même à relever. Même si ce petit bémol n’a en rien gêné ma lecture, je tenais tout de même à le signaler :

En découvrant l’histoire de Colin et d’Hunter, nous allons très vite faire la connaissance des gens qui les entourent. Du côté de Colin, nous avons sa famille (qui est loin d’être petite) et son groupe d’amis. Quant à Hunter, nous croisons très rapidement son groupe d’amis. Très vite, tout ce petit monde va être amené à se mélanger et il est vrai que parfois, j’étais un peu perdu. Je ne savais plus qui était qui. Cela n’a en rien dérangé ma compréhension de l’histoire, mais j’avoue avoir tout de même regretté de ne pas avoir pris de notes lors des premières rencontres.

En ce qui concerne la plume de l’autrice, je ne peux qu’en dire du bien. Je l’ai trouvé sublime, touchante à plusieurs reprises. Elle a réussi avec brio à faire passer les émotions sans faire de la surenchère. C’était simple, touchant, émouvant et cela m’a amené à surligner énormément de passages sur ma lisseuse. En effet, j’ai trouvé certaines phrases, certaines tournures de phrases juste magnifiques et j’avais envie de pouvoir les retrouver facilement.

Comme vous pouvez vous en douter au vu de cette chronique, je suis ressorti de cette lecture des étoiles plein les yeux et avec un magnifique coup de cœur pour celle-ci. D'ailleurs, je ne vous cache pas que j’ai enchaîné avec le deuxième tome dans la foulée. Je vous en reparle d’ailleurs très vite…

1 commentaire

  1. Encore une fois tes mots font mouche et ta critique/avis est remarquable 👌

    RépondreSupprimer