L'amour de A à Z de S. K. Ali

mardi 5 avril 2022


Éditeur : Young Novel
Broché : 352 pages
Sortie : 24 mars 2022
Prix : 16€99
Où trouver S.K. Ali : Twitter / Instagram

D’un côté, il y a Zayneb, qui a été exclue de son lycée pour avoir dénoncé l’islamophobie de son professeur en plein cours. Elle décide alors de partir chez sa tante à Doha, au Qatar, pour commencer ses vacances de printemps en avance. Se sentant coupable d’avoir en plus causé des ennuis à ses amies activistes, Zayneb est déterminée à devenir une meilleure version d’elle-même : une personne capable de parfois tenir sa langue. De l’autre côté, il y a Adam, qui a arrêté d’aller en cours depuis qu’il a appris qu’il est atteint d’une sclérose en plaques, la même maladie dont est décédée sa mère. Pour pouvoir passer plus de temps avec son père et sa sœur, il décide de rentrer à Doha. Mais il est aussi déterminé à cacher son diagnostic à son père, toujours en deuil. Devant les autres, Zayneb et Adam jouent un rôle, cachant ce qu’ils pensent réellement entre les pages de leurs journaux intimes. Puis la plus merveilleuse des étrangetés se produit : Adam et Zayneb se rencontrent…


Quand je suis tombé sur la couverture de ce titre et après avoir pris connaissance du résumé, il est vrai que ma curiosité a été titillé. Voir une histoire d’amour vu sous le prisme de la religion est un sujet qui m’a de suite attiré. J’étais curieux de voir comment l’autrice allait mettre toute cette thématique en place, mais je me demandais aussi si cela aurait une place importante dans le récit.

Quand j’ai vu que ce titre était proposé via Netgalley, je n’ai pas hésité un seul instant à demander celui-ci en service presse. Dès que j’ai eu la chance d’être sélectionné, je me suis lancé. Merci beaucoup à la maison d’édition et à la plateforme Netgalley pour leur confiance.

Je n’ai jamais été croyant, mais il est vrai que j’ai toujours été curieux face à la religion. En commençant « L’amour de A à Z » je recherchais à en apprendre davantage sur l’Islam. J’étais curieux de voir comment l’autrice allait aborder cela dans son roman et je dois dire que dès la première page, j’ai été séduit.

Certes, la religion est présente, mais ce n’est pas le thème central de l’histoire. C’est avant tout l’histoire de Zayneb et d'Adam. Deux personnages que je ne risque pas d’oublier de sitôt.

Zayneb est une jeune adolescente remplie de colère. Toute sa vie, elle a vécue sous le regard des gens qui la juge de par son voile et surtout des préjugés qu’ils avaient concernant sa religion. Ce personnage m’a tout de suite fortement touché. Le fait qu’elle soit en colère à cause de ce qu’elle subit m’a immédiatement fait ressentir de l’empathie pour elle. A plusieurs reprises pendant ma lecture, j’ai également ressenti cette colère qu’elle avait au fond d’elle. Le passage de l’avion, de la piscine m’ont fortement donné envie de hurler pour elle, avec elle.

Puis il y a Adam. Adam qui vient juste d’apprendre qu’il souffrait de la même maladie que sa défunte mère. Comment ne pas s’attacher à lui ? Ressentir de la peine ? Même s’il à peur de son avenir, c’est quelqu’un de remarquablement fort qui refuse de se laisser abattre. J’ai adoré son univers, sa façon de voir les choses, le monde et j’ai eu très vite envie que les choses prennent une tournure positive pour lui.

Dans ce roman, l’autrice aborde avec douceur et finesse des thématiques très fortes qu’on n’a pas forcément l’habitude de voir aborder en littérature jeunesse – young adult. J’ai vraiment apprécié l’approche qu’elle fait de la religion. J’ai appris beaucoup de choses concernant l’Islam, mais également ce que peuvent ressentir ces personnes jugées sans cesse pour ce qu’ils sont. Cela m’a permis d’ouvrir les yeux sur certains points. Car oui, je l’avoue, même si je ne fais pas d’amalgame, je pouvais tout de même avoir quelques préjugés sans même m’en rendre compte.

En ce qui concerne l’aspect maladie, j’avais l’appréhension de me retrouver devant un remake de « Nos étoiles contraires », mais ça ne fut pas du tout le cas, bien au contraire. Là aussi, j’ai pu apprendre deux – trois petites choses. On sent que l’autrice sait de quoi elle parle et qu’elle a également fait pas mal de recherche. Cela rend les choses plus authentique et de ce fait beaucoup plus touchant.

Je ne lisais plus de young adult depuis quelques années, car j’avais toujours l’impression de lire la même chose. Je trouvais que le genre n’arrivait plus à se renouveler. Je suis vraiment très content d’avoir sauté le pas avec ce titre, car à mes yeux, il a réussi à parfaitement renouveler le genre qui était, toujours à mes yeux, en perdition.

Comme vous pouvez vous en douter, c’est un titre que je ne peux que vous conseiller. C’est une histoire qui aura fait vibrer plusieurs cordes émotionnelles en ce qui me concerne. Je suis, en effet, passé par toute une palette d’émotion en la lisant. Nul doute que je lirais les autres romans de l’autrice (en espérant les voir paraître prochainement en France).




Aucun commentaire